Blockchain : une opportunité pour les entrepreneurs français et les pouvoirs publics.

florentin arthus ifiag blockchain ia

Partie 1 Comprendre l’enjeu Blockchain

– 1 –

La technologie Blockchain propose la transparence par la décentralisation du process de stockage et de transmission sans intermédiaire du data tout en offrant une haute sécurité par cryptage.

D’abord sceptique des débuts vis à vis des crypto-monnaies, j’ai vu la niche technologique du blockchain derrières ces coins numériques devenir un formidable outil d’innovation.

Pour prendre la mesure du changement, on peut comparer cette nouvelle technologie à l’internet des années 90 qui virent le passage d’un usage par les spécialistes à sa démocratisation.

Dans la mondialisation de l’économie, l’information est la ressource d’avenir et le Blockchain est la technologie de transmission de l’information dans laquelle la France doit investir ses moyens, dès aujourd’hui et tout au long de la décennie, afin de permettre l’émergence d’un environnement favorable aux projets innovants et à la migration des entreprises déjà existantes dans le blockchain.

Au niveau Européen, je pointe un bilan mitigé : les projets sont nombreux et la volonté institutionnelle de voir l’émergence de géants européens du Blockchain au sein des Etats- membres de l’UE est clairement affichée, mais les investisseurs peinent à se montrer. La France doit endosser le rôle du fer de lance Européen du Blockchain.

Déjà en 2017 le Think Tank public France Stratégie titrait « Blockchain : « le potentiel de disruption est là ». Force est d’admettre qu’en ce Q1 2020, la disruption se fait encore attendre.

Je constate que beaucoup reste à faire et j’engage l’IFIAG, avec la volonté forte de faire de la France entrepreneuriale un acteur du changement de paradigme tout en effectuant un travail de sensibilisation et de proposition auprès du pouvoir politique.

La loi Pacte introduit le juridique encadrant les projets blockchain pour la mise en place d’un écosystème rassurant pour l’investisseur notamment par la supervision de l’AMF, mais paradoxalement rend plus opaque ou difficile à appréhender les règles pour le créateur-entrepreneur. L’IFIAG se propose comme lien entre l’entrepreneur et le pouvoir public, pour l’accompagnement et le conseil du projet startup Blockchain jusqu’à l’obtention de son label IFIAG approved.

Florentin ARTHUS, Secrétaire général de l’Institut Français de l’Intelligence Artificielle et de la Génétique – IFIAG